Jewelry & Beauty

J’ai toujours aimé les bijoux. J’aime en acheter, en fabriquer, les chouchouter, les faire briller. J’adore m’arrêter devant les vitrines de joaillerie et observer les modèles, contempler les couleurs, la brillance des pierres : émeraude, rubis, saphir, diamant et autres pierres semi-précieuses.

Marylin disait : «  Diamonds are a girl’s best friend »

Chaumet, Boucheron, Cartier, Van Cleef & Arpels… sont des marques mondialement connues, qui évoquent le rêve et le luxe. Elles ont traversé les époques, et chaque maison de Haute joaillerie s’est construit une identité forte au fil du temps.

Je voulais revenir aujourd’hui sur l’histoire de la joaillerie et les modèles iconiques des grandes maisons.

La joaillerie est un artisanat d’art français. L’intérêt de la France pour la joaillerie naît au 17ème siècle, les bijoux, à cette époque, parent les têtes couronnées et servent notamment des causes politiques, au même titre que le domaine de l’art. Posséder des pierres ou parures prestigieuses, est un moyen d’affirmer son pouvoir. On pense particulièrement au diamant, Le Régent, d’une taille exceptionnelle, qui a habillé la couronne de différents rois de France. Ou encore à Marie-Antoinette qui était une grande adepte de joaillerie.

Les Joyaux de la couronne sont des biens appartenant à l’état, ils symbolisent la richesse de la nation et son pouvoir. Les joyaux seront d’ailleurs vendus aux enchères en France, en 1887, et rachetés en partie, par le joailler américain Tiffany & Co. La maison est bien connue pour avoir habillé Audrey Hepburn d’un somptueux collier, dans le film « Diamants sur Canapé ».

Audrey Hepburn, « Diamants sur canapé », 1961

Chaque maison de Haute Joaillerie a son histoire et son propre style. Les marques ont traversé les époques et ont su s’adapter à la mode. De la cour de France, en passant par l’art déco, jusqu’à nos jours, les bijoux et autres parures traversent les générations.

Cartier fut notamment le fournisseur exclusif de la Couronne Britannique, depuis le couronnement du roi Edouard VII, en 1902. Kate Middleton portait d’ailleurs, un diadème de la maison Cartier, lors de son mariage avec le Prince William, en 2011.

L’Oiseau libéré, Cartier, 1944

La joaillerie est aussi un moyen de communication. En 1944, de nombreux joailliers ont créé des bijoux faisant référence à la libération de la France. Notamment Cartier, avec la broche L’oiseau libéré.

Toutes ces marques ont bâti leurs réputations sur un savoir-faire d’excellence. Elles ont, au fil des années, affirmé leur style et ont, à présent une identité forte, avec des modèles iconiques, représentatifs de la marque. La Place Vendôme, à Paris, écrin privilégié d’excellence française, a également contribué à la renommée internationale de la Haute joaillerie.

De nombreuses célébrités hollywoodiennes et autres acteurs arborent, sur les tapis rouges notamment, des modèles signatures de ces maisons. Les marques ont connu, au cours de l’histoire, un intérêt pour le style animalier, comme en témoignent notamment les modèles Serpenti de Bvlgari, ou encore La Panthère, créé pour la Duchesse de Windsor, Wallis Simpson en 1948, chez Cartier.

Zendaya, campagne Bvlgari, 2022

La Haute Joaillerie a su créer des modèles intemporels qui peuvent être portés au quotidien, comme par exemple les modèles Juste un clou, créé en 1971 et Love, chez Cartier, encore très vendus aujourd’hui et imités par des marques très abordables.

Chez Van Cleef & Arpels, le modèle Alhambra, représentant un trèfle, est l’emblème absolu de la marque. Celui-ci est généralement composé de nacre et de diamants.

Bague, Erato Paris

La Haute joaillerie n’est pas accessible à toutes les bourses, mais il est possible de s’offrir de jolis modèles, en transformant un bijou de famille par exemple, chez un artisan, ou en faisant l’acquisition de bijoux vintage de seconde main. La marque Erato Paris https://erato-paris.com/ vend en ligne, de superbes bijoux de seconde main en or 18 carats et pierres précieuses, ou semi-précieuses, à des prix très abordables compte tenu des modèles. Il existe également des boutiques de revendeurs de bijoux d’occasions de très bonne qualité, acquis par ventes aux enchères par exemple. Il est tout à fait possible de se faire plaisir, en respectant le budget de chacun.

Pour résumer, je dirais que la Haute joaillerie est un artisanat d’art exceptionnel, qui fait partie de notre histoire et de notre patrimoine. Les bijoux représentaient autrefois l’emblème du pouvoir et de la consécration. La Haute joaillerie représente encore aujourd’hui, un signe extérieur évident de richesse. Néanmoins, de manière plus générale, je dirais que le monde des bijoux est un trésor de créativité et de beauté, accessible à tous. Chacun est libre de rêver, en s’offrant un bijou plus abordable, en créant ses propres modèles, ou en allant admirer des joyaux au sein de musées ou d’expositions. Les bijoux sont éternels et intemporels.

« Un bijou a le pouvoir d’être cette petite chose qui vous fait vous sentir unique ».

J’espère que cet article vous a plu.

A bientôt !

Anaïs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :